21 janvier 2022

Les belles expos de 2022 à ne pas rater !

Nos coups de coeur
par Marie-Amandine Brunelle

Alors qu’une belle saison d’expositions se termine doucement (Georgia O’Keeffe, Vivian Maier, la collection Morozov …), de nouvelles découvertes passionnantes s’apprêtent à ouvrir leurs portes à Paris, on vous dévoile nos coups de coeur de ce début d’année 2022 !

« Yves Saint Laurent aux musées »

Avec la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent, le musée du Louvre, le musée d’Orsay, le Centre Pompidou, le musée national Picasso-Paris et le musée d’Art moderne de Paris vont présenter à partir du 29 janvier des créations du couturier au sein de leur collection. Cette exposition étendue dans plusieurs lieux parisiens célèbrera le 60e anniversaire du premier défilé d’Yves Saint-Laurent, alors âge de 26 ans seulement, qui eu lieu le 29 janvier 1962.

Ces expositions permettront de revenir sur le lien qu’entretenait le couturier avec les collections publiques françaises.

A voir au Musée Saint-Laurent, au musée du Louvre, au musée d’Orsay, au Centre Pompidou, au Musée Picasso et au Musée d’Art moderne de la ville de Paris du 29 janvier au 5 mai. 

« Pionnières, artistes dans le Paris des années folles » 

Le musée du Luxembourg continue sur sa lancée en programmant une nouvelle fois une exposition dédiée aux artistes femmes: après les peintres de l’époque révolutionnaire et Vivian Maier, cette nouvelle exposition fera le point sur le rôle clé joué par les artistes femmes au début du XXe siècle, à savoir au moment développement des grands mouvement de la modernité. L’exposition présentera des peintures, sculptures, photographies, films, œuvres textiles et littéraires, autant de supports qui montreront la diversité des créations de ces artistes, qui, au début du XXe siècle furent la première génération de femmes à pouvoir accéder aux écoles d’art auparavant réservées aux hommes, à pouvoir posséder un atelier ou peindre des corps nus. 

Le commissariat est notamment assuré par Camille Morineau, fondatrice et présidente du collectif AWARE qui oeuvre pour une meilleure reconnaissance du travail des artistes femmes et dont nous avons déjà salué le travail sur ce blog. 

A voir au musée du Luxembourg du 2 mars au 10 juillet

Susanne Valadon, La chambre bleue, 1923 © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Dist. Rmn-GP

« Gaudí »

Architecte et créateur, Antoni Gaudí (1852-1926) va être au coeur d’une grande rétrospective au musée d’Orsay qui mettra en lumière ce génie de l’Art Nouveau. L’exposition, conçue de manière immersive, reviendra sur la créativité sans limites de celui qui est à l’origine de la Sagrada Familia ou de la Casa Batlló à Barcelone (ci-contre), présentera des maquettes, meubles et pièces d’archives jamais vues encore en France. 

A voir au musée d’Orsay du 12 avril au 17 juillet

« Charles Ray » à la Bourse de Commerce et au Centre Pompidou

Deux expositions en parallèle dans deux des plus grands lieux consacrés à l’art contemporain de la capitale vous permettront de découvrir l’oeuvre de ce sculpteur américain, connu pour ses sculptures géantes et ultra réalistes. Le Centre Pompidou proposera une rétrospective de son oeuvre, et constituera la première exposition de l’artiste dans une collection publique française.

L’exposition de la Bourse de commerce sera quant à elle envisagée comme une carte blanche à l’artiste, qui est déjà très bien représenté dans la collection Pinault, puisque le collectionneur a fait l’acquisition au cours des vingt dernières années de 7 oeuvres de Charles Ray.

Vous pouvez déjà en avoir un petit aperçu en passant sur le parvis de la Bourse de Commerce qui a installé la sculpture Horse and rider courant décembre (photo ci-contre), représentant l'artiste monté sur un cheval et faisant référence à la longue tradition de statues équestres de l'histoire de l'art.

A voir au Centre Pompidou du 16 février au 20 juin et à la Bourse de Commerce du 16 février au 6 juin.

Et dans la métropole Lilloise, ne ratez pas la prochaine exposition du Fresnoy à Tourcoing !

L’exposition Jusque-là sera une coproduction entre Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains - et la collection Pinault. Le titre fait référence à une œuvre de Enriquez Ramirez, accueille dans la résidence d'artistes de Pinault Collection à Lens.

Vous découvrirez un ensemble d'œuvres de la collection Pinault sur le thème de la traversée et de l'évolution de l'humanité. Une exposition qui promet des œuvres métaphoriques, riches de sensations et de réfléxion.

Jusque-là exposition du 4 février au 30 avril 2022 au Fresnoy, 22 rue du Fresnoy, 59200 Tourcoing

Et vous, quelles sont vos expositions attendues pour 2022 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

28 juillet 2022
Un été à Arles

« Un été des révélations », c’est ainsi que la 53e édition des Rencontres de la photographie d’Arles se présente.  Et, en effet, […]

17 juillet 2022
3 expos à ne pas manquer à Paris cet été

Que vous soyez parisien.ne souhaitant profiter de la ville pendant l’été ou de passage en vacances, voici trois expositions plutôt […]

5 juillet 2022
Un projet d'éveil artistique et culturel avec l'école Montessori Esclaibes de Clichy

La fin de l’année scolaire approche, on souffle un peu et on en profite pour inaugurer une petite série d’articles […]

© 2020 - ma-tisse - Tous droits réservés
home linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram